12/01/2014

Le couvent de Sainte-Claire et la rue des Anglais

Rue des Anglais 2009.jpgLa rue des Anglais de nos jours.

placz Sainte-Claire 1880 lg rg.jpgLa petite place Sainte-Claire en 1882.

Les traits rouges permettent de comparer les deux vues.


  À l'emplacement de l'Académie royale des Beaux-Arts de Liège, il existait autrefois un couvent de Sœurs clarisses urbanistes (des religieuses de l'ordre de Sainte-Claire, mais suivant la règle adoucie par le pape Urbain IV).

  À l'époque de la deuxième photo, les bâtiments conventuels ont été convertis en logements, et l'église en magasin de tabac. L'arvau* qui coupe la rue donne accès à la rue des Anglais (plus courte donc que de nos jours) et à l'ancien couvent des Jésuites anglais, devenu un hôpital depuis 1880.

* En wallon liégeois, un arvô est un passage voûté. Passé dans le français régional, le mot s'est écrit « arvau », que d'aucuns voudraient transposer en « arveau ».

  L'aquarelle qui suit présente le même endroit :

histoires de liège,histoire de liège,cadran,rue des anglais,sainte-claire,couvent des clarisses,fond saint-servais,rue de bruxelles,rue table de pierre,place sainte-claire,ruelle sainte-claire,couvent des jésuites anglais,escaliers des capucins,académie royale des beaux-arts,joseph lousbergAquarelle de Joseph Vreuls (1864-1912), collection de Paul Micheels, architecte retraité (Oupeye).

Milheuser 1649.jpg   Situons les lieux grâce au plan de Milheuser de 1649 : le couvent de Sainte-Claire (1), le couvent des Jésuites anglais (2), le couvent des Capucins (3), l'église Saint-Servais (4), la collégiale Sainte-Croix (5), la collégiale Saint-Pierre (6), la cathédrale Notre-Dame et Saint-Lambert (7).

 


  Établie « en Royal »* depuis 1488, la congrégation des religieuses de Sainte-Claire doit abandonner définitivement les lieux à la fin du XVIIIe, quand la propriété claustrale est vendue comme bien national sous le régime française, en 1797.

* C'est ainsi qu'on appelait autrefois la rue des Anglais.


La situation au XIXe siècle

Plan 1827.jpg  Identifions, sur ce plan de 1827, le couvent des Clarisses (1), la rue des Anglais (2) au-delà de l'arvau de la place Sainte-Claire (3), la ruelle Sainte-Claire (4), la rue Fond Saint-Servais (5), la rue Table de Pierre (6) et la rue Neuve (7). La rue Neuve deviendra la rue de Bruxelles en 1863, laquelle absorbera la rue Table de Pierre en 1877. Amusez-vous à comparer avec la vue aérienne qui suit (2009).

essai.jpg

. . . . .

porche 1887.jpg  La place Sainte-Claire en 1887. Le porche surmonté d'une niche existe toujours (voir photos ci-dessous, la première en 2014, les deux autres dans les années 1960) ; il s'ouvre sur un escalier qui menait au couvent des Capucins.

Porche Capucins 2014.jpg

porche.jpg

escalier capucins.jpg

. . . . . . .

Place Sainte-Claire 1880.jpg  La place Sainte-Claire en 1880. À gauche (hors dessin), commence la ruelle Sainte-Claire qui rejoint la rue Fond Saint-Servais. La photo qui suit présente approximativement le même endroit en 2006.

2006.jpg


. . . . .

cour Ste-Claire.jpg  La cour intérieure de l'ancien couvent, dont les bâtiments sont devenus, à la fin du XIXe siècle, des logements donnés en location.

Travaux rue de Bruxelles 1880.jpg  Au cours des années 1870, le quartier est bouleversé par la création du chemin de fer de ceinture, travaux gigantesques qui nécessitent de nombreuses expropriations et démolitions. Les voiries avoisinantes sont rectifiées et élargies. C'est le cas pour la rue de Bruxelles, que l'on voit en plein chantier sur ce dessin de 1880. À l'arrière-plan, il s'agit de l'église de l'ancien couvent de Sainte-Claire. Tout dans le fond, on aperçoit un morceau de l'ancien couvent des Jésuites anglais.

 Les autorités communales ont acquis une grande partie des anciens terrains claustraux. En 1885, elles décident de prolonger la rue des Anglais jusqu'au Cadran au détriment de la place et de la ruelle Sainte-Claire.

  Les bâtiments de l'ancien couvent sont démolis en 1889 (en 1900 en ce qui concerne l'arvau). De 1892 à 1895, a lieu la construction de l'Académie royale des Beaux-Arts, selon les plans de Joseph Lousberg, architecte de la Ville.

rue des Anglais début XX.jpgLa rue des Anglais (à droite) à l'aube du XXe siècle.

Fond St-Servais 68.jpgPhoto de 1968. Dans le fond, la rue Fond Saint-Servais forme un « T » avec la rue des Anglais.

Fond St-Servais 2014.jpgLa même perspective en janvier 2014.

Les commentaires sont fermés.