02/02/2014

La tour et la porte des Bégards

gravure-merian-liege-1647.jpg   L'eau-forte ci-dessus, due au graveur germano-suisse Matthaeus Merian, date de 1647. À l'emplacement de l'actuel boulevard, coule le canal de la Sauvenière (1), bras de la Meuse compris entre le pont d'Avroy (2) et le pont d'Île (3). Au pied du rempart (4) qui descend de Saint-Martin, se dresse une tour de garde (5) adjointe d'une porte emmuraillée, laquelle permet la communication entre la rue Basse-Sauvenière et le faubourg de la rue sur la Fontaine. Créé au XIIIe siècle, cet ouvrage militaire complète le rôle défensif déjà attribué par Notger à la collégiale Saint-Jean (6), située sur l’Île, de l’autre côté du bras de la Meuse : une chaîne peut être tendue entre les deux rives pour entraver toute attaque par voie fluviale.

 

porte-bégards-liege-XIIe siecle-histart.jpg   Reconstitution du site au Moyen Âge, avec la tour de garde en bordure du canal de la Sauvenière. Ci-dessous, le même endroit en 2007.
boulevard-sauveniere-liege-2007.jpg

tour-porte-begards-liege.jpg

   L'ouvrage fortifié est d’abord désigné comme le postiche de la Sauvenière. Au début du XIVe siècle, c'est l'appellation « Bégards » qui s’impose, en rapport avec l’ordre religieux* récemment établi à proximité.

* Les Bégards (ou Béguins – Béguines au féminin) sont les membres de communautés fondées dès la fin du XIIe siècle. Accusés d'hérésie, ils suscitent la réprobation de l'Église. Pour échapper à la répression, ils se soumettent, au début du XIVe siècle, à la règle de l'ordre franciscain.

  On ignore si la fortification a subi des dommages lors de la mise à sac de la ville, en 1468, par les hordes bourguignonnes du duc Charles le Téméraire. En tout cas, d’importants travaux sont entrepris dès 1525, comprenant la reconstruction de la porte et l’aménagement d’escaliers pour accéder aux hauteurs de Saint-Martin. On émet même l’idée, en ce début du XVIe siècle, d’édifier un pont-barrage sur le bras de Meuse, pour renforcer le système défensif et réguler les eaux, mais le projet n’aboutira pas.

 

porte-begards-liege-bethunes-1886.jpg   Voici la porte des Bégards en 1886 (la seule ancienne porte qui subsiste). Un simple édifice en briques sur un rez-de-chaussée plus ancien. On distingue l'arcade de l'ancien passage, muré depuis longtemps. La porte en bois que l'on voit ouverte à gauche, permet l'accès aux degrés qui grimpent vers Saint-Martin. Quant à la tour de garde, elle a été complètement démolie peu après 1818, sous le régime hollandais.

begards-liege-1950.jpg  La tour désignée par la flèche n'est donc pas, comme certains le pensent, celle de l'ancien dispositif de défense. Elle contient un escalier permettant d'accéder à l'un des jardins en terrasse du Mont Saint-Martin. La photo date de 1950, un quart de siècle avant la rénovation du site. Les maisons marquées d'une croix n'existent plus.

porte-begards-liege-1974.jpgLa restauration de la porte des Bégards dans la seconde partie des années 1970.

begards-liege.jpgLes escaliers des Bégards vers 1910 et en 1979 (pendant la restauration de la porte).

 

jardin-begards-liege-1974.jpg  Le site avant l'implantation, au pied des anciens remparts, d'un restaurant étoilé appelé « Le jardin des Bégards ».

escaliers-bégards-liege-1980.jpg   Le sommet des escaliers des Bégards vers 1980. De nos jours, les grilles d'accès sont souvent fermées, à cause de l'insécurité due aux problèmes de toxicomanie.

 

Commentaires

Site incontournable pour une amoureuse de sa ville.

Écrit par : Degueldre | 02/02/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour.
Si ça vous intéresse j'ai des photos que j'ai prise des degrés ils sont sur ma page Facebook, dans mes photos, vous pouvez vous en servir.Voici l'adresse:
https://www.facebook.com/Tonton4610/media_set?set=a.10203206895039822.1073741848.1431743284&type=3
Bonne journée.

Écrit par : Jacques Dujardin | 03/02/2014

Répondre à ce commentaire

.
Da..ns les années 60,j'allais écouter de la musique dans une tour entre Sauvenière et St-Martin.(tour St-Jacques?)Savez-vous me renseigner?Merci.

Écrit par : Delhalle Jacqueline | 06/04/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai passé de très bons moments dans le jardin de ce restaurant le jardin des bégards

Écrit par : Feron Luc | 20/09/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur,
Je me replonge dans mon passé grâce à vos nombreuses photos. Installée en Lozère depuis 1988, je revois avec plaisir l'environnement que j'ai connu étant plus jeune. Je suis à la recherche d'une petite école primaire tenue par des religieuses dans une petite rue derrière le Théâtre Royal, dans les années 60. Il y avait une grande porte cochère toujours fermée, il fallait sonner, on traversait la cour pour aller dans des bâtiments vieux et mal éclairés. J'y arrivais vers 7h30 du matin et en ressortais pratiquement 12 heures plus tard quand ma mère venait me chercher après son travail, elle travaillait comme vendeuse chez Samdam (magasin de luxe). Je montais avec les soeurs dans leurs appartements et attendait chaque jour ma délivrance en apprenant la couture et écoutant la soeur qui lisait la bible! J'avais 6 ans à peine; Je suis devenue athée! Mais j'aimerais par contre retrouver des photos témoins de cette époque. Nous avions une salle de récréation à l'arrière du bâtiment et un grand réfectoire lugubre! Mon seul souvenir ensoleillé est une image gravée dans ma tête d'une jeune soeur qui portait le même prénom que moi "Myriam" et qui m'a appris à lire avec beaucoup de tendresse malgré mon statut de vilain petit canard car fille de divorcés! C'était une autre époque, certes il y avait des injustices mais la ville était plus humaine qu'aujourd'hui. Mais je parle trop... Alors, auriez-vous dans toutes vos recherches, trouvé quelque chose au sujet de ce qui m'intéresse ?
Je vous remercie d'avance de l'intérêt que vous accorderez à ma requête et vous prie d'accepter mes salutations cordiales.

Écrit par : leburton | 25/05/2016

Répondre à ce commentaire

Désolé, Madame, je ne sais pas répondre à votre requête. Il me faudrait au moins le nom de l'école. Cordialement.

Écrit par : WARZÉE Claude | 27/05/2016

Bonjour, il s'agissait probablement de l'école St Jean, située place Xavier Neujean et face à l'église St Jean mais cet endroit a subi bien des modifications

Écrit par : Jeanne Hébrans | 05/06/2016

Je profite de la notoriété de votre blog pour demander aux lecteurs si quelqu'un a fait ses études en même temps que moi aux Rivageois - sortie en 1975 avec Humanités modernes. J'ai retrouvé 2 personnes avec qui j'étais interne mais je suis sûre qu'il y en a d'autres qui viendront gratter sur votre blog.
Cordialement
Myriam Leburton... on peut m'envoyer un message sur facebook ou sur mon mail leburton.myriam@orange.fr

Écrit par : leburton | 25/05/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Claude de votre réponse. Hélas, je n'ai plus aucune indication concernant cette école. Je me souviens qu'il y avait une banque dans la rue ... la société générale je crois. Et par la fenêtre de la salle de classe, je revois comme une chapelle ou une petite église où on allait à la messe. Mais tout ça est bien confus.
Cordialement,
Myriam

Écrit par : leburton | 27/05/2016

Répondre à ce commentaire

Il s'agit sans aucun doute de l'école "Les dames de l'instruction chrétienne"

Écrit par : Feron luc | 06/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.