29/08/2016

L’ancien immeuble Chapeauville, rue Saint-Laurent, disparu lors de la construction de l’autoroute A 602

rue saint-laurent_liege_2014 (1).jpg  Ce tronçon de la rue Saint-Laurent*, entre les deux murets, est un pont franchissant la tranchée ferroviaire que constitue le plan incliné conçu autrefois par Henri Maus (voir cette autre page).

* La rue et le quartier tirent leur nom d’une ancienne abbaye bénédictine dédiée à ce saint.


plan incline_liege_2006.jpg  Un Thalys descend le plan incliné. Dans le fond, on distingue la nouvelle gare des Guillemins en cours de construction.


rue saint-laurent_liege_2014 (2).jpg  Prenons un peu de recul par rapport à la première photo. Parallèlement au plan incliné ferroviaire, c’est l’autoroute 602 qui surplombe la rue Saint-Laurent.

                                           Retrouvons cet endroit à la fin des années 1960 :
immeuble chapeauville_liege_1968 (1).jpg                     Il s’agit de l’endroit où la rue du Calvaire* débouchait dans la rue Saint-Laurent.

* Un monument de ce genre existait autrefois, non loin de l’église auxiliaire de Notre-Dame du Calvaire, bâtie au début du XXe siècle.


immeuble chapeauville_liege_1968 (2).jpgmaison chapeauville_liege.jpg  Cette demeure est datée de 1608 et a été remaniée au XVIIIe siècle. On l’appelle la maison Chapeauville, du nom de Jean Chapeauville (1551-1617)*, célèbre théologien et historien liégeois qui y a vécu.

* On trouve aussi les graphies « Chapeaville » et « de Chapeauville ».

  Jean Chapeauville a légué l’immeuble à son neveu Jean La Roche, échevin de Liège. Nous sommes au début du XVIIe siècle, période marquée à Liège par la lutte entre les Grignoux, qui exigent davantage de libertés communales, et les Chiroux, qui veulent le renforcement de l'autorité du prince-évêque.

  En 1649, le prince-évêque Ferdinand de Bavière fait appel aux troupes allemandes pour stopper la rébellion. En août, le général bavarois Otto von Sparr s’empare de la maison de La Roche et des habitations voisines entourées de murs, où les milices populaires se sont installées. Il y fait établir des batteries de canons pour bombarder l’abbaye de Saint-Laurent, autre position des démocrates liégeois.

 

* * * * *

 

construction-A602-burenville-liege-1968.jpg  1968. Le chantier de l’autoroute A602 a atteint Burenville (derrière le bulldozer, on reconnaît le chevet de l’église Saint-Hubert érigée six ans plus tôt). Dans le fond, près de l’ancien terril de l’Aumonier fortement arasé, se distingue l’ébauche du viaduc qui permet à la rue Jules de Laminne de franchir la tranchée autoroutière (voir autre article).


autoroute A602_liege_debut 70s.jpg  Au départ de l’échangeur de Loncin, la A602 est initialement prévue jusqu’au boulevard d’Avroy, via Ans, Burenville, Saint-Laurent, le Bas-Laveu et les Guillemins. Cette photo montre la sortie Saint-Laurent au tout début des années 1970.


rue saint-laurent_liege_avant 1970 (1).jpg  La rue Saint-Laurent à l’extrême fin des années 1960. Le passage de l’autoroute à cet endroit, ainsi que l’aménagement des bretelles pour y accéder ou en sortir, vont nécessiter d’importantes expropriations et démolitions. Vont disparaître tous les bâtiments situés entre le building et la tranchée du chemin de fer, des deux côtés de la chaussée.


rue saint-laurent_liege_avant 1970 (2).jpg  Vont donc disparaître tous les bâtiments visibles à l’avant-plan de la photo ci-dessus, à l’exception de l’immeuble sis tout à droite.


rue saint-laurent_liege_1970 (2).jpgPendant les démolitions de 1969-70 ▲ et de nos jours ▼rond-point calvaire-stlaurent_liege_2014.jpg


rue saint-laurent_liege_1970 (3).jpg
À droite, c’est l’entrée de la rue du Calvaire en 1970.


rue saint-laurent_liege_1970.jpg  Toute une série d’immeubles ont été détruits ▲ pour permettre d’aménager un nouvel accès à la rue du Calvaire, accès reporté plus haut dans la rue Saint-Laurent ▼
rue du calvaire_liege_2014 (2).jpg
rue du calvaire_liege_1970.jpg  La rue du Calvaire a également souffert pendant l’aventure, tronquée de sa partie basse vu la largeur de l’autoroute et de ses bretelles.


rue du calvaire_liege_1970 (2).jpg
La rue du Calvaire avant l’aménagement autoroutier ▲ et de nos jours ▼
rue du calvaire_liege_2014.jpg


Merci de cliquer sur « J'aime » si vous avez apprécié cet article  smile

 

Commentaires

Toute mon enfance. La démolition de cette superbe maison est un crime urbanistique de plus.

Écrit par : Jacques Joset | 30/08/2016

Répondre à ce commentaire

Habitant la rue du calvaire et n'ayant pas connu cette époque, ravi de voir ma rue a l'origine avant ce desastre d'autoroute ...

Écrit par : Florent | 05/09/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.