08/04/2015

Place de la Cathédrale (ancienne collégiale Saint-Paul)

Cet article ne traitera pas de l'intérieur de la cathédrale Saint-Paul, ni de son précieux trésor artistique. Il s'intéresse essentiellement aux origines de l'édifice et à l'évolution de la place qui lui doit son nom.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paulSchéma emprunté au site Le Cercle médiéval.

  Au cœur de l'île que délimitent les bras de la Meuse, il existe depuis probablement l'époque de saint Hubert (à l'emplacement n°7 du plan ci-dessus) une chapelle dédiée à saint Calixte, pape et martyr du IIIe siècle. C'est Éracle, évêque de Liège de 959 à 971, qui décide de remplacer cet oratoire par une collégiale consacrée à l'apôtre Paul*.
* La légende voudrait que Dieu lui-même (d'aucuns disent saint Paul en personne) ait indiqué à l'évêque fondateur l'emplacement et les dimensions de l'édifice, en faisant tomber, en plein juillet, une neige miraculeuse qui aurait recouvert toute la région à l'exception d'un espace de terrain bien délimité.

  Entrepris dès 966, le chantier n'est guère terminé à la mort d'Éracle et se prolonge sous le règne de son successeur Notger, qui la confie à un chapitre de trente chanoines. Il ne subsiste pratiquement rien de cette église romane d'origine (sauf une cave voûtée sous les sacristies), et aucune archive ne permet de s'en faire une idée.

 L'église romane a-t-elle été endommagée en 1212 lors du sac de Liège par les troupes brabançonnes ? Quoi qu'il en soit, au milieu du XIIIe siècle débute la construction d'un nouveau sanctuaire. Construction qui durera jusqu'au XVIe siècle, avec parfois de longues périodes d'interruption, ce qui explique que la collégiale Saint-Paul présente une gamme complète de l'architecture gothique, de l'ogival primaire au flamboyant.

  Liens externes intéressants :

  http://tresordeliege.be/2012/03/08/cathedrale-saint-paul
  http://www.chokier.com/FILES/STPAUL/Saint-Paul-Hendrix.html


histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul  Cette gravure de Julius Milheuser présente l'état des lieux au milieu du XVIIe siècle. Identifions la collégiale Saint-Paul (1) et le Vinâve d'Île* (2), entre le pont d'Avroy (3) et le pont d'Île (4). L'imposante cathédrale Saint-Lambert (voir autre article) se trouve à l'emplacement de l'actuelle place du même nom.
* Le mot « vinâve » est une expression typiquement régionale qui désignait au départ une agglomération de maisons, un quartier ; par la suite, il s'est appliqué à la rue la plus importante d'un quartier.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul  La gravure ci-dessus, œuvre du dessinateur spadois Remacle Le Loup, montre la collégiale Saint-Paul dans les années 1730. Remarquons le clocher inachevé, qui se limite à une tour basse, arrêtée au niveau de la grande nef et surmontée d'une petite construction où se trouvent les cloches.

  À la suite des événements révolutionnaires de la fin du XVIIIe siècle et de l'entrée à Liège des troupes républicaines françaises, la collégiale est pillée et transformée en halle de boucherie, tandis que les cloîtres servent d'écuries. Les biens sont confisqués et une partie du mobilier est vendu aux enchères. L'ensemble des bâtiments échappe même de peu à la démolition.

  Grâce au concordat de 1801, le premier consul Bonaparte apaise la crise qui oppose l'État et la papauté. En 1802, le diocèse de Liège est réorganisé, et le nouvel évêque, Mgr Jean-Évangéliste Zaepffel, choisit Saint-Paul pour cathédrale, décision officialisée en mai 1803.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul  La cathédrale Saint-Paul au début du XIXe siècle. C'est en 1811-1812 qu'on a surélevé la tour d'un étage aux fenêtre ogivales, le tout surmonté d'une flèche octogonale qui atteint presque nonante mètres. Quatre clochetons ont été ajoutés aux angles pour rappeler la magnifique cathédrale Saint-Lambert. La place s'appelle alors la place Saint-Paul (ou la place Devant Saint-Paul)*. Les tilleuls ont été plantés en 1716, pour agrémenter le lieu qui jusque-là avait l'aspect d'un pré.
* La place Saint-Paul actuelle s'appelait autrefois la place Derrière Saint-Paul.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul  Remarquons, sur cette photo contemporaine, que l'étage de la tour présente une autre coloration que le reste de l'édifice : on a fait usage, lors de sa construction en 1811-12, de pierres de sable issues de l'ancienne cathédrale Saint-Lambert, toujours en ruines à l'époque.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île  Cette aquarelle de Joseph Fussell montre la place Saint-Paul avant 1846 (année des premières expropriations en vue du percement de l'actuelle rue de la Cathédrale). Le monument entouré d'une grille, à l'avant des tilleuls, est la fontaine de la Vierge à l'Enfant, installée là depuis 1696*. Son appellation lui vient de la statue de bronze doré qui surmonte le monument de marbre, statue représentant la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus, œuvre baroque commandée en 1695 à l'illustre artiste liégeois Jean Delcour (ou Del Cour). Quatre lions de bronze complètent l'ornementation du bassin. Nous verrons plus loin qu'il ne s'agit pas tout à fait de la fontaine que nous connaissons actuellement.
* En remplacement d'une fontaine dite du Perron, déjà citée en 1584 et endommagée depuis 1659.

  Dès 1794, sous l'occupation française, le groupe statuaire de la fontaine est menacé d'être fondu pour servir à la fabrication de canons. La « femme Marie » et les quatre lions échappent à ce triste sort grâce aux protestations de la municipalité et des citoyens. La fontaine est sauvée, mais mal entretenue, elle aborde le XIXe siècle dans un état de délabrement préoccupant.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île  Le plan ci-dessus nous reporte au début des années 1820, sous le régime hollandais. Le trait bleu représente l'alignement ininterrompu de maisons depuis le pont d'île jusqu'à la rue de la Sirène. En 1822, l'architecte Dewandre propose la création d'une rue (la flèche rouge) depuis la place Devant Saint-Paul (1) jusqu'aux abords de l'université (2)*. En 1824-25, le conseil de Régence** préfère l'ouverture d'une voie de communication (la flèche verte) depuis le Vinâve d'Île jusqu'à la place Saint-Denis (4) et la rue Sur Meuse (5). Cette voirie sera pratiquée « à travers des terrains où l'on ne voit que des masures tombant en ruines et d'anciens lits de rivière qui forment un cloaque infect » (3)*** ; il est prévu qu'on l'appellera la rue de la Cathédrale.
* Le même architecte propose aussi la création, à cette époque, de la rue de l'Université.
** Le conseil de Régence, sous le régime hollandais, est l'équivalent du conseil communal.
***L'actuel boulevard de la Sauvenière était autrefois un bras de la Meuse qui, après le pont d'Île, se divisait en de multiples ramifications (voir autre article).

  L'absence de moyens financiers retarde le projet d'une vingtaine d'années. Il faut attendre 1846 pour qu'aient lieu les premières expropriations ; l'hôtel de Laminne, importante maison de maître du XVIIIe siècle, est démolie en 1847, là où la rue de la Cathédrale va déboucher dans la place Devant Saint-Paul, en vis-à-vis de la rue Pont d'Avroy.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île  La rue de la Cathédrale est ouverte en 1853. Totalement achevée en 1879 au niveau des habitations et commerces qui la bordent (la photo ci-dessus date de 1899), elle est considérée pour une des plus belles et luxueuses artères de la ville.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux  Vers 1850, l'architecte Jean-Charles Delsaux* entreprend la restauration de la façade nord de la cathédrale. Il lui confère davantage d'élégance, mais tous les éléments d'ornementation dont il la surcharge ne correspondent plus avec la simplicité d'origine du bâtiment.
* Jean-Charles Delsaux, à la même époque, est chargé de réaliser la façade occidentale du palais provincial (voir autre article).

 
En 1853, la place Devant Saint-Paul est privée de ses tilleuls parce qu'ils empêchent de bien voir l'édifice religieux qu'on vient de rénover. Il est même question de la paver et d'installer en son centre la fontaine de la Vierge qui nécessite par ailleurs d'être renouvelée.

  En 1854, la fontaine de la Vierge (que beaucoup de Liégeois appellent aussi la fontaine aux lions) est reconstruite, non pas sur la place, mais plus en retrait dans le Vinâve d'Île, pour ne pas gêner la communication entre la rue du Pont d'Avroy et la nouvelle rue de la Cathédrale. La statue de la Vierge du XVIIe siècle repose désormais sur un monument en petit granit, selon les plans de l'architecte de la ville Julien-Étienne Rémont.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux  La carte postale ci-dessus date de 1890. La place porte officiellement le nom de place de la Cathédrale depuis 1863 (mais les Liégeois l'appelaient déjà comme cela depuis longtemps). Des immeubles d'habitation et de commerce ont remplacé les hôtels aristocratiques. Depuis 1870, le terre-plein central est « orné de squares verdoyants et fleuris ». À l'avant-plan, on aperçoit le socle qui supporte la Vierge à l'Enfant de Jean Delcour, laquelle a le regard dirigé vers la cathédrale.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxCi-dessus, le Vinâve d'Île vu depuis la place de la Cathédrale en 1890. Ci-dessous, zoom avant sur la fontaine de la Vierge en 1901, précédée d'une fontaine Montefiore :
histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxLes fontaines Montefiore sont des fontaines publiques. Elles portent le nom de leur donatrice, Hortense Montefiore-Bischoffsheim, épouse de Georges Montefiore-Levi, industriel et homme politique liégeois.

En 1888, à l'occasion de son vingt-cinquième anniversaire, la Société protectrice des animaux souhaite installer à Liège des fontaines qui, en plus des jets d'eau pour les passants, permettraient aux animaux de s'abreuver (une vasque supérieure pour les chevaux et un bassin inférieur pour les chiens). Hortense Montefiore, connue pour sa générosité, va financer l'opération. Le conseil communal approuve le projet, et dix premières fontaines sont dressées l'année suivante, réalisées par la fonderie Requilé & fils de Liège. Dix autres suivront en 1891.

Les fontaines de la première série sont surmontées d'une figurine en bronze représentant une botteresse au repos, œuvre du statuaire Henri Beckers. Les dix suivantes (comme celle de notre illustration) sont ornées d'une porteuse d'eau due à Léopold Harzé. Ces statuettes ont été coulées à la fonderie des bronzes phosphoreux d'Anderlecht, société appartenant à la famille de la donatrice.

 

La fontaine Delcour et le Vinâve d'Île au cours des décennies :

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxÀ l'aube du XXe siècle.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierCarte postée en 1914.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxDans les années 1920.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxDans les années 1930.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxDans les années 1950.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxAvant que le Vinâve ne devienne piétonnier en 1976.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsauxLe Vinâve piétonnier dans la première décennie du XXIe siècle.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux  Sur le panneau de bronze qui orne le socle de la statue, la ville de Liège est symbolisée par une femme qui tient le perron et que couronne un angelot.

 

Le Vinâve d'Île avec la cathédrale à l'arrière-plan :

 

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierEn 1905.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierVers 1910.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierCarte postée en 1920, mais vue peut-être prise à l'occasion de l'armistice de 1918 (vu le Vinâve pavoisé).

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDans les années 1930.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDans la seconde partie des années 1950.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierhistoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDans les années 1960.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Au début des années 1970, avant la transformation en piétonniers du Vinâve d'Île et d'une partie de la place de la Cathédrale.

 
Approchons-nous de la place de la Cathédrale :

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  La place aborde le XXe siècle avec un terre-plein aux angles arrondis, agrémentés de parterres verdoyants et fleuris.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

   

La photo ci-contre montre les immeubles qui ferment le côté occidental de la place à la charnière des XIXe et XXe siècles.

 



Plusieurs d'entre eux seront remplacés en 1912 par la Banque centrale de Liège, identifiée d'une flèche sur la photo suivante :

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Comparaison entre les années 1930 et la fin des années 1950. À vingt ans d'intervalle, on retrouve pratiquement le même décor floral.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Le côté oriental de la place au milieu des années 1930. À droite de l'alignement d'immeubles, s'ouvre un tronçon aujourd'hui disparu de la rue de la Sirène. Dès la fin de la décennie, cet endroit va subir de profondes modifications en vue du percement de la rue Charles Magnette. Cliquez ici pour accéder à un autre article spécifiquement consacré à ce sujet.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Au tout début des années 1950, l'angle de la rue Charles Magnette et de la place du Roi Albert (c'est son nom officiel à cette époque) attend la construction d'un building avec galerie commerçante. Comparons avec la situation en 2007 :
histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Retour en 1952. Cette fois, c'est le côté occidental de la place, à l'époque des trolleybus. Ci-dessous, les arrêts de bus en 1968, avec des abris chauffés :
histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Cette photo a été prise en 1977 pendant le chantier du parking souterrain et de l'immeuble qui abritera notamment la médiathèque de la Communauté française de Belgique, les bureaux du quotidien La Meuse et ceux de RTL (seuls ces derniers y sont toujours). Ci-dessous, le même endroit en 2007 :
histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

 

Dans l'autre sens :

 histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierLa place de la Cathédrale en 1899.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Cette carte postale des années 1920 est intitulée « place du Roi Albert ». La place de la Cathédrale a été rebaptisée ainsi en décembre 1918, pour rendre hommage à la conduite chevaleresque de notre souverain pendant la guerre 1914-18. La nouvelle appellation restera en vigueur plusieurs décennies, mais elle ne sera guère utilisée par la population, et le lieu retrouvera finalement son nom d'origine *.
* Les liégeois se contentent souvent de dire « place Cathédrale », et non « de la Cathédrale ».

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierComparaison entre une vue de 1934 ▲ et sa correspondance en 2010 ▼histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

 

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierRevenons dans la première partie des années 1930.


histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier  Après 1937, on démolira les premiers immeubles visibles sur la droite de la photo ci-dessus, en prévision du percement de la rue Charles Magnette. Ci-dessous, le même endroit en 2006, photographié dos à la rue Saint-Paul :
histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

 

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierUn char américain sur la place du Roi Albert lors de la Libération en septembre 1944.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierLa place du Roi Albert en 1958.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier
La place du Roi Albert et le Vinâve d'Île en 1961 ▲ ▼histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier

 

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierLa même perspective avant que le Vinâve d'Île ne devienne piétonnier en 1976.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierLe chantier en 1977 de l'aménagement du parking souterrain.


  Je possède un plan de Liège non daté, mais qui comporte une publicité pour une voiture produite de 1977 à 1980. En cette extrême fin des années 1970, la place de la Cathédrale s'appelait toujours la place du Roi Albert.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDans les années 1980.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierEn 2013.

 

Du côté de la rue de la Cathédrale :

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierVers 1900-1905.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierCarte postée en 1915.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDepuis la rue du Pont d'Avroy en 1934.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDans les années 1970.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierEn 2006.

 

Du côté de la rue Pont d'Avroy :

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierAu tout début du XXe siècle.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierEn 1975.

histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnierDepuis la rue de la Cathédrale en 1975 ▲ et 2006 ▼histoire de liège,place de la cathedrale,cathédrale saint-paul,collegiale saint-paul,rue de la cathedrale,fontaine delcour,fontaine de la vierge,jean delcour,vierge à l'enfant,vinâve d'île,fontaine vinâve d'île,rémont,delsaux,vinave d'ile piétonnier


Merci de cliquer sur « J'aime » si vous avez apprécié cette page Sourire

 

25/12/2014

Le Pont d'Avroy

pont d'avroy-liege-aout_2008.jpg

  L'appellation « Pont d'Avroy* » rappelle qu'il existait là autrefois un pont enjambant un bras de la Meuse.
*« Avroy », « Avreû » en wallon, viendrait du bas latin « arboretum », servant à désigner un lieu planté d’arbres. Au Moyen Âge, on désigne ainsi la forêt qui, des collines de Saint-Gilles et de Cointe, descend jusqu’à la Meuse.

 Bing Maps.jpgLe lieu-dit Pont d'Avroy de nos jours ▲ et le pont d'Avroy au milieu du XVIIe siècle
(gravure de Julius Milheuser) ▼
milheuser 1649.jpg

Remémorons-nous le réseau hydrographique liégeoise d'antan grâce à ce plan de 1730 :

hydrographie-meuse-ourthe-liege-1740.jpg  La Meuse se sépare en plusieurs branches à la hauteur de la chapelle du Paradis (1). La flèche représente le tracé actuel, à l’emplacement d’un bras qu’on appelle alors le Polet, mais le cours le plus important à l’époque suit les actuels avenue Blonden (2) et boulevard d’Avroy (3). Aux abords de l’église des Augustins (4), le fleuve se scinde encore : son lit principal préfigure le boulevard Piercot (5), de l'abbaye de Saint-Jacques (6) à  celui des Prémontrés* (7), tandis qu’un diverticule décrit une vaste boucle devenue aujourd’hui les boulevards d’Avroy (8) et de la Sauvenière (9), boucle qui circonscrit le quartier de l’Isle (l’Île) ; dès l’actuelle place de la République française (10), et surtout après le pont d’Île, ce bras se divise en de multiples ramifications, zone remplacée de nos jours par les quartiers Régence et Université (11).
* Siège actuel de l'évêché.

aveline-liege-1689.jpg  Cette vue de Liège en 1689 est l’œuvre du graveur parisien Pierre Alexandre Aveline. Elle présente le quartier de l’Île (1), auquel on peut accéder par le pont d’Avroy (2) ou le pont d’Île (3). En amont du pont d’Avroy, le bras de la Meuse est la rivière d’Avroy (4), qui commence à la hauteur de l’église des Augustins (5), là où le cours principal de la Meuse bifurque par l'actuel boulevard Piercot (6). En aval, il s'agit du canal* de la Sauvenière (7), qui deviendra boulevard dans les années 1840.
* Si le bras de la Sauvenière est souvent qualifié de canal dans les documents anciens, c’est parce que son cours naturel a été aménagé par l’homme dès la fin du Xe siècle, sous le règne du premier prince-évêque Notger.

 

  Le pont d’Avroy, destiné à relier l’Île au faubourg Saint-Gilles, a probablement été construit au XIe siècle. Le chroniqueur Jean d’Outremeuse, en tout cas, signale son existence sous le règne du prince-évêque Réginard (1025-1037). Dès le XIIIe siècle, l’entrée de la ville y est protégée par une porte fortifiée, dans le cadre des nouvelles murailles qui sécurisent désormais le quartier de l’Île.

pont d'avroy-liege-1648.jpg  En 1468, la porte d’Avroy est assiégée et détruite lors du sac de Liège ordonné par Charles le Téméraire. Le pont, lui aussi, subit d’importants dommages. La tradition raconte que cinq ans plus tard, on nettoie toujours le lit de la rivière encombré par des amas de pierres.

aquarelle_liege_XVIe.jpg  L'aquarelle ci-dessus date du XVIe siècle, au cours duquel l’ouvrage souffre de diverses crues et débâcles, notamment en 1514 et 1571.

 
En 1643, le pont ne résiste pas à de terribles inondations, d’autant plus qu’il est fragilisé par les maisons qu’on a laissé construire sur le tablier. Il est à peine restauré, en 1649, quand un autre épisode, guerrier cette fois, va l’ébranler. Cette année-là, le prince-évêque Ferdinand de Bavière, pour mâter une révolte populaire, fait appel à des troupes allemandes commandées par le baron Othon de Spaar. Ce général bavarois fait élever des batteries de canons du côté des actuels Guillemins et ordonne un feu meurtrier en direction du pont d’Avroy.

porte d'avroy-liege-XVIIe.jpg  Reconstitution de la porte d’Avroy au début du XVIIe siècle. On la surnomme la porte « à la voûte noire », car l’arcade donne accès à un couloir étroit et obscur. Le passage est gardé militairement, avec une prison annexe. Des trois tourelles qui surmontent l’édifice, deux se sont écroulées peu après le bombardement de 1649.


  Dès 1808, sous le régime français, le canal de la Sauvenière voit son lit considérablement rétréci avec l’aménagement du quai Micoud*.
* du nom de son concepteur : le baron Charles-Emmanuel Micoud d’Umons, préfet du département de l’Ourthe.

quai micoud_sauveniere_liege_1814.jpg  L'aquarelle ci-dessus (Musée d'Art Religieux et d'Art Mosan, Grand Curtius Liège) date de 1814. On y aperçoit le quai Micoud. Les soldats qui y défilent appartiennent aux troupes prussiennes se préparant à affronter Napoléon.

  La construction du quai Micoud et le rétrécissement du canal ont bien sûr des répercussions sur le pont d’Avroy, qui est limité à une seule arche en 1812. Cette même année, l’ancienne porte fortifiée est détruite, et ses pierres sont utilisées pour renforcer le mur d’eau du quai toujours en construction. Les derniers débris de muraille disparaîtront totalement en 1817.

pont d'avroy-liege-1826.jpg  Le dessin ci-dessus (lavis de Charles Remont d'après Henry Renardy) représente les lieux en 1826. En aval du pont d’Avroy réduit à une seule arche, la rangée d’arbres du quai de la Sauvenière* permet de deviner le tracé de l’étroit canal du même nom. À l’avant-plan, la rivière d’Avroy apparaît plus large, mais moins bien entretenue. Il existait pourtant là, autrefois, au pied de la rue Saint-Gilles, un port où accostaient des nefs marchandes.
* Nouveau nom du quai Micoud depuis la défaite de Napoléon à Waterloo en 1815.

 

  Au début du XIXe siècle, la rivière d'Avroy et le canal de la Sauvenière sont devenus des égouts à ciel ouvert. La première sera voûtée de 1831 à 1835 ; le second connaîtra le même sort dès 1844.

pont d'avroy-liege-1815.jpg  Ci-dessus, le pont d’Avroy en 1815. Ci-dessous, le même endroit en 1880. L'appellation « Pont d'Avroy » est restée pour désigner ce carrefour à l'intersection des boulevards d'Avroy et de la Sauvenière :
pont d'avroy-liege-1880.jpg  À droite, à l'angle de la rue Pont d'Avroy et du boulevard d'Avroy, il existe un café qu’on a d’abord appelé « des Boulevards » vu la nouvelle configuration des lieux. À gauche, le jardin grillagé et l’urinoir public vont bientôt faire place à un hôtel qu’on appellera le Métropole.

 

pont d'avroy-liege-début XXe.jpg  Ci-dessus, le Pont d'Avroy à l'aube du XXe siècle. À gauche de la rue Pont d'Avroy, se dresse l'hôtel Métropole, que l'on retrouve sur les photos qui suivent :
hotel metropole-liege.jpg

pont d'avroy-liege-1900(1).jpg

pont d'avroy-liege-1900(2).jpg

hotel metropole-pont d'avroy-liege-debut XXe.jpg  À l'autre angle de la rue Pont d'Avroy, l’ancien café des Boulevards est devenu le café de la Brasserie Grétry (voir photo suivante). Il disparaîtra quand la rue du Pont d’Avroy sera élargie et rectifiée à la veille de l’Exposition universelle de 1905.

brasserie gretry-liege-1900.jpg

 

chantier galeries pont d'avroy-liege-1904.jpg  Cette carte postale de 1904-1905 poursuit incontestablement le but de valoriser le boulevard, avec l’hôtel Métropole, le terre-plein arboré, l’arrêt du tramway électrique et son kiosque à journaux… Mais la palissade, sur la droite du document, signale le début d’un chantier, celui d’un bâtiment commercial d’un style novateur : les galeries du Pont d’Avroy.

  C'est le négociant Paul Ollier qui a acheté ce terrain en 1904 pour y faire ériger un bazar. À la veille de l'Exposition universelle de 1905, il sait que le boulevard est le lieu de promenade à la mode et que la rue Pont d'Avroy est appelée à devenir une artère commerçante importante. Comme architecte, il choisit Paul Jaspar, partisan de l'Art nouveau. Des problèmes à propos de l'obtention du permis de bâtir vont retarder le chantier, qui ne commencera qu'en janvier 1905 et durera 7 mois.

galeries du pont d'avroy-liege-1905.jpg▲ Le bâtiment surprend par la modernité de sa construction, qui allie le verre et le métal, l’ensemble présentant une apparence avant-gardiste osée▼
galeries pont d'avroy-liege-1905.jpg

regina-pont d'avroy-liege-1908.jpg  Dès 1908, on annonce l’ouverture d’un café-restaurant qu'on appellera le Régina, nom qui restera pour désigner l'ensemble de l'immeuble. Est-ce pour « faire moderne » que l’aubette Belle Époque a été remplacée par une espèce de fortin ?

regina-pont d'avroy-liege-debut XXe.jpg

regina-pont d'avroy-liege-1910.jpg  Le Régina dans toute sa splendeur initiale. On y donne aussi des concerts, et la terrasse, sur le toit, constitue une piste de danse à la mode.

terrasse-regina-liege-1910.jpg  Ces deux élégantes se trouvent sur la terrasse supérieure du Régina. Derrière elles, on aperçoit l'hôtel Métropole... à moins qu'il ne s'agisse déjà du Grand Hôtel Verlhac, puisque l'établissement a changé d'appellation entre 1905 et 1908 semble-t-il. Ci-dessous, un papier à en-tête du Grand Hôtel Verlhac en 1908 :
hotel verlhac-liege-1908.jpg

regina-hotel verlhac-liege-debutXXe.jpgLe Grand Hôtel Verlhac et le Régina vers 1910.

pont d'avroy-liege-1927.jpg  Dans les années 1920, le Grand Hôtel Verlhac est devenu le Grand Hôtel des Boulevards, rehaussé de deux étages. Quant au Régina, dont le style trop moderne ne plaît déjà pas à tout le monde, il présente une façade recouverte d’envahissantes publicités. À l’approche de l’Exposition internationale de 1930, qui va attirer de nombreux touristes, le conseil communal regrette qu’on ne puisse contraindre le propriétaire à améliorer l’aspect déplorable de l’immeuble.

 

pont d'avroy-fontaine-liege-1930.jpg  Est-ce pour compenser la laideur qu’elles reprochent au Régina que les autorités communale font installer une fontaine lumineuse installée à l'occasion de l'Exposition internationale de 1930 ?

 

pont d'avroy-liege-fin annees 1930.jpg  Le Régina à la fin des années 1930. Ironie du sort : à la veille de la seconde guerre mondiale, le premier étage du Régina est occupé par le Tyrol, une taverne Oberbayern à la mode.

 Pour comprendre le monticule pierreux servant de rond-point, il faut se référer à la photo suivante, qui le présente dans l’autre sens :
horloge fleurie pont d'avroy-liege-fin annees 1930.jpg  La fontaine des années 1920 a été remplacée par une horloge dont le cadran est constitué d’un parterre fleuri, aux motifs qui changent régulièrement, au gré des saisons et des floraisons.

carrefour pont d'avroy-liege-1939.jpg
Le carrefour du Pont d'Avroy en 1939.

pont d'avoy-liege-bunker.jpg  Lors de l’occupation allemande en 1940, l’horloge est remplacée par un bunker, qui sera détruit à la Libération comme son semblable établi place du Théâtre, à l’autre bout du boulevard de la Sauvenière.

 

pont d'avroy-liege-1951.jpg  Le Régina de 1905 vit ici ses dernière années. Il sera démoli en 1956 pour céder la place à un building à la mode du temps. La photo suivante permet la comparaison avec 1962 :
pont d'avroy-liege-1962.jpg

 

buildings regina et hazinelle-liege-1960.jpg  Cette photo date de 1960. L’Exposition universelle de Bruxelles, deux ans plus tôt, a déclenché une période d’innovations technologiques et de modernisation à outrance. Le nouvel immeuble Régina est l’œuvre de l’architecte Jean Poskin, qui collaborera, dix ans plus tard, à la conception de la tour Kennedy. À sa droite, se dresse l’une des façades du complexe scolaire que l’échevinat de l’instruction fait construire rue Hazinelle. L’institut Hazinelle est dû à Jean Moutschen, architecte municipal qui a également conçu, entre autres, le lycée Léonie de Waha.

regina et hazinelle-liege-1962.jpg  1962. Le Régina new look a été inauguré l’année précédente ; l'école Hazinelle, toujours en chantier, ne le sera qu’en 1964.

hotel boulevards liege-pont d'avroy-1962.jpgLe Grand Hôtel des Boulevards et la rue Pont d'Avroy en 1962.

pont d'avroy-liege-annees 60.jpg  Le Pont d’Avroy dans les années 1960, témoin de la cohabitation forcée entre le patrimoine du XIXe siècle et le modernisme de la seconde moitié du XXe.

incendie hotel boulevards liege 21 aout 1974.jpgL'incendie du Grand Hôtel des Boulevards le 21 août 1974.

pont d'avroy-liege-1974.jpg  Cette dia a été prise le surlendemain du sinistre. Les fenêtres aux vitrages explosés témoignent du ravage intérieur.

pont d'avroy-liege-1977.jpg  Un nouvel immeuble est en cours de construction, dès 1977, pour remplacer le Grand Hôtel des Boulevards. Essentiellement résidentiel, il conserve un rez-de-chaussée voué à l’Horéca. Le Régina a désormais son pendant moderne, mais beaucoup moins élevé.

pont d'avroy-liege-1978.jpgLa rue Pont d'Avroy en 1978.

pont d'avroy-liege-2007.jpgFin 2007, le Pont d'Avroy est agrémenté d'artistiques parasols colorés.

 

Cliquez ICI pour découvrir des vues du Pont d'Avroy (août 2008) prises notamment depuis les buildings Régina et Hazinelle.

 

 

Pour davantage de renseignements concernant
les anciens bras de la Meuse devenus boulevards :

cover.jpg

23/04/2014

Le pont Kennedy et le quartier Chiroux-Croisiers

plan-liege-1965.jpgExtrait de « Liège en poche », éditions de Rouck, entre 1963 et 1967.


Du pont de la Boverie au pont Kennedy


  L'ancêtre du pont Kennedy est le pont de la Boverie. Cette appellation suggère l'idée de bœufs, de bovins. Autrefois, la rive droite auquel mène l'ouvrage présentait en effet un aspect fort champêtre. Les bras de l'Ourthe délimitaient des îles verdoyantes, connues pour leurs houblonnières, prés fleuris et pâturages.

  Le premier pont de la Boverie est construit de 1834 à 1837, mais l'arche attenant à la rive droite s'écroule au bout de quelques mois, et il faut démolir l'ensemble.

pont de la boverie-liege-fin XIXe.jpg  L'illustration ci-dessus (seconde partie du XIXe siècle) est le deuxième pont de la Boverie, bâti de 1841 à 1843. On l'appelle aussi le pont Neuf, car il est le second en date dans la chronologie des ponts liégeois, huit siècles après le vénérable pont des Arches.

  La société concessionnaire perçoit un péage jusqu'en 1883, année où l'État rachète le bien et instaure la gratuité de passage.

pont de la boverie-liege-1900.jpgCi-dessus, le pont de la Boverie (ou pont Neuf) avant 1903. Ci-dessous, le pont Kennedy en 1975 :pont kennedy-liege-1975.jpg

 


 En vue de l'Exposition universelle de 1905, les autorités communales entreprennent divers chantiers pour moderniser ou embellir la ville. En 1903, on élargit le tablier du pont de la Boverie.

pont de la boverie-liege-avant 1905.jpgCi-dessus, le tablier du pont avant 1903. Ci-dessous, les travaux d'élargissement :pont de la boverie-liege-elargissement avant expo 1905.jpg

 

pont de la boverie-liege-debut_XXe.jpg  Voici le pont élargi grâce à ses trottoirs en encorbellement. De l'autre côté de la Meuse, à droite du quai des Pêcheurs* (Van Beneden après 1920), s'ouvre la rue Grétry**.
* De nombreux pêcheurs de profession sont jadis établis à cet endroit, près du fleuve dont ils tirent leur subsistance.
** André Ernest Modeste Grétry (1741-1813), célèbre musicien d'origine liégeoise, auteur de nombreux opéras. Son cœur est conservé dans le socle de sa statue, située devant l'Opéra de Liège.

pont de la boverie-liege-apres 1905.jpg  Le pont de la Boverie au début du XXe siècle, avec vue cette fois en direction de la rue André Dumont*. Au-delà des toitures, on distingue la flèche de la cathédrale Saint-Paul.
* André Dumont (1809-1857) : professeur de géologie, puis recteur de l'université de Liège. Il a sa statue place du Vingt-Août.

  Ci-dessous, le même endroit en 2009 :
tour pont kennedy-liege-2009.jpg

 

pont de la boverie-escalier bassin natation-liege-debut_XXe.jpg  L'escalier, sur la droite de l'image, descend vers un double bassin de natation flottant, que l'on découvre sur la photo qui suit :
institut zoologie-liege-1905.jpg  Installée à cet endroit dès les origines du pont, cette infrastructure est divisée en deux parties, séparant les hommes et les femmes.

  Étrange piscine, située juste à côté d'un port pour péniches et bateaux-mouches, comme en témoignent les deux vues suivantes :
institut zoologie-liege-bassin natation.jpg

institut zoologie-liege-bateaux mouches-1903.jpg  La façade néoclassique qui s'étire le long du quai des Pêcheurs est celle de l'institut de zoologie de l'université de Liège, bâtiment érigé de 1886 à 1889 selon les plans de l'architecte liégeois Lambert Noppius*, qui les a conçus en collaboration avec plusieurs professeurs dont Édouard van Beneden (le quai prendra ce nom en 1920).
*Lambert Noppius (1827-1889) est également le créateur de l'observatoire de Cointe, de l'institut d'anatomie et de l'institut de pharmacie (jardin botanique).

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  Les bains de la Meuse se disloquent en janvier 1922 à la suite d'une forte baisse des eaux. On les retrouve néanmoins rétablis sur cette vue prise juste avant la seconde guerre mondiale.


  Épargné en 1914-18, le pont de la Boverie est dynamité en 1940. Il sera d'abord remplacé par une passerelle sur bateaux :
pont de la boverie-liege-ruines_1940.jpg

pont provisoire boverie-liege-1946 (2).jpg


 Puis, dès 1946, par un ouvrage « provisoire » constitué d'éléments métalliques pour le moins inesthétiques. Du provisoire qui va subsister plus de dix ans :
pont provisoire boverie-liege-1946.jpg

Meuse-pont provisoire boverie-liege-1955.jpg  Ci-dessus, le pont métallique au milieu des années 1950. Ci-dessous, le contenu du rectangle rouge deux décennies plus tard :
pont kennedy-liege.jpg

 

  C'est en 1958 que commence enfin la construction d'un nouveau pont de la Boverie (troisième du nom), œuvre de l’architecte liégeois Georges Dedoyard*.
* Georges Dedoyard (1897-1988), architecte moderniste, élève de Joseph Moutschen. On lui doit entre autres les bains de la Sauvenière (1942), le pont des Arches (1947), le Bon Marché de la place de la République française (1952), le pont Albert 1er (1957), la tour des finances (vers 1965)...

pont provisoire boverie-liege-fin annees 1950 (1).jpgÀ côté du pont métallique provisoire, commence la construction du nouveau pont en béton.

pont neuf boverie-liege-construction 1958-60 (2).jpg  La construction du pont et l'aménagement de ses abords entraînent de nombreuses démolitions. La rue André Dumont est amputée d'un tronçon (flèche rouge), et la bibliothèque communale des Chiroux* (flèche bleue) est visible vu la disparition des immeubles du quai Paul van Hoegaerden**.
* Les Chiroux, au XVIIème siècle, sont les aristocrates favorables à l'autorité du prince-évêque, en opposition aux Grignoux, petits bourgeois et gens du peuple, qui exigent davantage de libertés communales.
** Paul van Hoegaerden (1858-1922), conseiller communal et sénateur.

 L'avancement du chantier de 1958 à 1960 :pont neuf boverie-liege-construction 1958-60 (1).jpg

pont neuf boverie-liege-construction 1958-60 (3).jpg

pont neuf boverie-liege-construction 1958-60 (4).jpg

pont provisoire boverie-liege-fin annees 1950 (2).jpg

  Le nouveau pont de la Boverie est inauguré en 1960, mais l'aménagement de tunnels routiers se poursuit sur les quais de la Meuse :
pont de la boverie-liege-1960.jpg

pont neuf boverie-liege-construction 1958-60 (5).jpg

Pont et tunnel Kennedy annees 1960.jpg  Le pont de la Boverie (ou pont Neuf) est rebaptisé le pont Kennedy après 1963, en hommage au président américain assassiné à Dallas en novembre de cette année-là.



Le quartier Chiroux-Croisiers

 

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  Nous avons vu que bien des immeubles, dès la fin des années 1950, ont déjà été détruits dans le cadre de l'aménagement des abords du nouveau pont de la Boverie. Dans le courant des années 1960, ce qui reste de la rue André Dumont (trait vert) et de la rue des Croisiers (trait rouge) va disparaître à son tour. D'une part, il est question d'une voie rapide traversant le quartier de la rue André Dumont à la rue Bertholet (voir l'article sur l'avenue Destenay). D'autre part, une importante entreprise de construction obtient l'autorisation d'ériger là tout un complexe moderne comprenant une tour géante d'habitation.

 

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  Le couvent des Croisiers* en 1740 (gravure de Remacle Le Loup). L'église sera détruite en 1817, trente ans avant le reste des bâtiments monacaux.
* L'ordre des chanoines réguliers de la Sainte Croix (ou Croisiers) prend naissance dans le diocèse de Liège au début du XIIIe siècle. Au début, il s'agit d'un ordre à la fois religieux et militaire.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêchéCe montage indique l'emplacement de l'ancien couvent par rapport à la situation de 1964.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché   Dans le fond à gauche, ce qui subsiste de la rue des Croisiers vers 1961. Ci-dessous, le même endroit de nos jours :
histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché


 .  .  .  .  .



histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêchéLa rue André Dumont avant le chantier du pont Kennedy.

 

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêchéDébut des années 1960 : la rue André Dumont d'antan n'est plus qu'un terrain vague.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêchéLa rue André Dumont et la rue des Croisiers en 1967.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  La rue André Dumont en 1970, avec à droite, l'achèvement du nouveau centre culturel des Chiroux. Ci-dessous, le même endroit en 2014 :
histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché


 .  .  .  .  .


histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché   L'ancienne bibliothèque communale des Chiroux au milieu des années 1960. Cette façade est celle du côté de la rue des Croisiers. L'entrée se trouve rue des Chiroux, la petite rue sur la gauche, qui communique avec la rue du Méry.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  À l'avant-plan, le site des Croisiers en 1966, avec vue en direction du pont Kennedy. Ci-dessous, en 2006 :
histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché  C'est la firme Solico-Demarche qui entreprend la construction de la tour Kennedy et des immeubles annexes. Le chantier dure de 1967 à 1970, selon les plans des architectes Jean Poskin et Henri Bonhomme. Les autorités communales ont cédé le terrain et accepté le projet du promoteur à condition que l'ensemble immobilier comprenne des bureaux, une nouvelle bibliothèque et un centre culturel avec salles de spectacles et d'expositions.

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêchéLa construction de la tour Kennedy à la fin des années 1960.


  Et pour terminer, une comparaison entre le site au milieu des années 1960 et au début des années 1970 :
histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché

histoire de liège,pont de la boverie,pont neuf,pont kennedy,chiroux,croisiers,rue andré dumont,institut de zoologie,bibliothèque des chiroux,tour kennedy,évêché

 

12/04/2014

Les origines de la rue Charles Magnette

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset, rue saint-martin en isle,émulation  Cette carte postale colorisée représente la place de l'Université au tout début du XXe siècle. Le bâtiment bleuté, à droite, est celui de l'Émulation*.

* La Société libre d'émulation est une académie fondée en 1779 sous la protection du prince-évêque François-Charles de Velbruck, avec pour objectifs de cultiver et d'encourager les Arts, les Lettres et les Sciences. Elle est initialement installée dans la « Redoute », un petit immeuble situé sur la place dite à cette époque du Grand Collège, immeuble agrandi et profondément modifié au cours du XIXe siècle.

 

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation  À l'emplacement de la flèche, s'amorce aujourd'hui la rue Charles Magnette, artère importante qui mène à la place de la Cathédrale. Au début du XXe siècle, c'est la rue Sœurs de Hasque qui s'ouvre à cet endroit, comme en témoigne la photo ci-dessous datant de 1901 :

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation
   La rue Sœurs de Hasque (déformation liégeoise pour les Sœurs de Hasselt) tient son nom d'un couvent de religieuses établi là dès le XVe siècle. Nous verrons plus loin ce qu'il reste de cet établissement.

  Diverses personnalités ont vécu dans cette rue : le sculpteur Jean Del Cour (XVIIe siècle), l'architecte Jacques-Barthélemy Renoz (XVIIIe), la mère de Charles Rogier (XIXe), l'avocat et sénateur Charles Magnette (début XXe)...

  Situons les lieux sur ce plan du début du XXe siècle :

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation1 : place du Roi Albert (actuellement place de la Cathédrale) / 2 : Rue Saint-Paul / 3 : Rue de la Cathédrale / 4 : Place de l'Université (actuellement place du Vingt Août) / 5 : rue Sœurs de Hasque / 6 : rue de la Sirène (du nom d'une ancienne enseigne de taverne) / 7 : jonction des rues Saint-Martin en Isle (du nom d'une ancienne église) et Pont mousset (il existait là autrefois de nombreux petits biez issus d'anciens bras de la Meuse).

 

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   Dès le 6 août 1914, Liège est occupée par l'armée allemande. Le 20*, des soldats ennemis se livrent, place de l'Université, à d'effroyables exactions. Ils fusillent dix-sept civils choisis au hasard et incendient toute une série d'édifices. La photo ci-dessus montre les ruines du bâtiment de l'Émulation. Sur la droite, on reconnaît l'entrée de la rue Sœurs de Hasque.

* C'est en souvenir de cet épisode tragique que la place de l'Université, après la guerre, sera rebaptisée place du Vingt Août (on trouve parfois l'orthographe « XX Août »).

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation                      Autre vue du bâtiment de l'Émulation détruit par la soldatesque allemande.

  La guerre terminée, on songe bien sûr à reconstruire l'Émulation, mais aussi à profiter de la trouée pour ouvrir une nouvelle voie de communication en direction de la place du Roi Albert (le nom officiel, à l'époque, de la place de la Cathédrale). Un premier plan d'expropriation est adopté par le conseil communal dès 1919, mais il suscite tant de critiques que la réalisation du projet va s'éterniser. La photo qui suit, prise pendant les inondations de l'hiver 1925-26, montre toujours un chancre urbain :
histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation

  Dans la zone en attente de réaffectation, se trouve un vestige de l'ancien couvent des Sœurs de Hasque (on l'appelle aujourd'hui la « Maison Renaissance » vu son style architectural). À l'aube des années 1930, la Société d'émulation de Liège, toujours privée de locaux, fait restaurer les lieux pour s'y installer.


  Mais il est question toujours d'un nouvel immeuble de l'Émulation à son emplacement primitif, avec sa façade principale du côté de la place du Vingt Août, en vis-à-vis de l'université. Le projet élaboré par l'architecte Julien Kœning se concrétise dès 1934, quand commence le chantier qui aboutira au somptueux immeuble de style Louis XVI que l'on connaît de nos jours.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation  Ci-dessus, la « Maison Renaissance » pendant le chantier du nouvel immeuble de l'Émulation. Ci-dessous, la même bâtisse cachée dans une cour à l'arrière des buildings, accessible par un porche du côté de la rue Charles Magnette :
histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation

 

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   Ci-dessus, le nouveau bâtiment de l'Émulation après son inauguration en 1939. Ci-dessous, dans les années 1950, avec la rue Charles Magnette :
histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation

 

  Car parallèlement à la construction du nouvel immeuble de l'Émulation, s'est déroulé le percement de la voie de communication entre la place du Vingt Août et celle de la Cathédrale. Voici le plan du projet approuvé en 1937 (on remarquera que la place de la Cathédrale est toujours désignée comme la place du Roi Albert) :
histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   La place du Roi Albert au milieu des années 1930. Les immeubles soulignés par le trait rouge sont condamnés ; ceux désignés par la flèche sont ceux de la rue de la Sirène, que l'on retrouve sur la photo suivante :
histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation

 

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulationCe tronçon de la rue de la Sirène a donc disparu lors du percement de l'actuelle rue Charles Magnette.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation  Empruntée à la page Facebook « Liège en photos » (dont je salue et remercie l'auteur), cette photo date du début des années 1940. La flèche montre l'hôtel des téléphones et télégraphes établi entre la rue de l'Université et la partie sauvegardée de la rue de la Sirène. Ce bâtiment sera détruit par les Allemands le 7 septembre 1944, jour de la libération de Liège par les troupes américaines.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   La rue Charles Magnette à ses débuts, à l'endroit où elle reçoit ce qui reste de la rue Sœurs de Hasque. Rappelons que Charles Magnette (1863-1937) était avocat et homme politique, libéral progressiste et grand défenseur de la Wallonie.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation  Photo de l'extrême fin des années 1940 ou tout début des années 1950. La régie des téléphones et télégraphes dispose de nouvelles infrastructures. À droite, tout un côté de la rue Charles Magnette est en attente des buildings que l'on connaît actuellement.

 

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   La place de la Cathédrale au tout début des années 1950. L'entrée de la rue de Sirène, très élargie, est devenue celle de la rue Charles Magnette. À l'emplacement du trait rouge, s'élèvera bientôt un building avec une galerie commerçante au rez-de-chaussée.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation   À l'angle de la place de la Cathédrale et de la rue Charles Magnette, le building a été inauguré en 1955.

histoire de liège,place de la cathédrale,place du roi albert,place de l'université,place du vingt-août,rue de la sirène,rue soeurs de hasque,rue pont mousset,rue saint-martin en isle,émulation
En 1962.