15/06/2014

Le monument Zénobe Gramme

monument zenobe gramme-liege-expo 1905.jpg

intro1.jpg

intro2.jpg

  Ce monument, établi à la jonction entre le pont de Fragnée et le pont de Fétinne, célèbre la mémoire de l'illustre inventeur de la dynamo électrique.

 

zenobe_gramme_dynamo.jpg  Zénobe Théophile GRAMME naît en 1826 à Jehay-Bodegnée, près de Liège en Belgique, et meurt à Bois Colombe près de Paris en 1901. Dès son enfance, il est très attiré par le travail manuel et surtout la menuiserie. Il s'installe à Paris à partir de 1856. Son habileté de menuisier lui permet d'être engagé par deux entreprises faisant usage de l'électricité, notamment chez Ruhmkorff, le célèbre constructeur d'instruments scientifiques. C'est en 1868 qu'il construit la première dynamo à courant continu, point de départ de l'industrie électrique moderne.

  Gramme n'est pas un homme de science, mais un technicien, un bricoleur de génie. Il conçoit sa dynamo parce qu'il en a l'idée ; quand plus tard, on lui expliquera savamment le fonctionnement de sa machine, il dira que s'il lui avait fallu savoir tout cela, il ne l'aurait jamais inventée.

  On décrit souvent cet inventeur comme un personnage silencieux et pensif. Sa fameuse réplique « dji tûse Hortense » (je pense Hortense), faite à sa femme qui lui reprochait ses longues méditations, est restée célèbre.

(http://mpimichelet.free.fr/gramme.html).

monument zenobe gramme-liege-2007.jpg  Le monument Gramme est l’œuvre du sculpteur belge Thomas Vinçotte, en collaboration avec l'architecte liégeois Charles Soubre. Il a été inauguré le 7 octobre 1905, dans le cadre de l'Exposition universelle qui se tient à Liège cette année-là.

statue zenobe gramme-liege.jpg  Au centre de l'ensemble statuaire, posé sur un haut socle, trône le buste en bronze de Zénobe Gramme, qui tient sa dynamo. Une femme (symbole probablement d'une muse inspiratrice ou de la récompenses bien méritée) se tient à côté, ses mains enserrant des palmes glorieuses et des foudres électriques.

 

zenobe gramme 18 ans.jpg

zenobe gramme 40 ans.jpg  Sur les côtés, les statues en pierre représentent Gramme à 18 ans, quand il exerce son premier métier de menuisier ; et à 40 ans, quand il médite sur sa fameuse invention.

pont de fragnee-liege-expo 1905.jpg  Le pont de Fragnée a été construit dans le cadre de l'Exposition universelle de 1905, dont on aperçoit les installations aux Vennes-Fétinne et dans le parc de la Boverie. Le cercle rouge, dans l'encart, signale l'emplacement du monument dédié à Zénobe Gramme.

pont de fragnee-liege-après 1905.jpg  La flèche désigne le monument Zénobe Gramme. Cette vue nous reporte un peu après 1905. L'Exposition universelle est démontée, mais les terrains ne sont pas encore rebâtis.

 

monument zenobe gramme-liege-eglise saint-vincent avant 1930.jpgDans la première partie des années 1920, avec l'ancienne église Saint-Vincent.

square zenobe gramme-eglise saint-vincent_liege 1950.jpg  L'église Saint-Vincent que l'on connaît actuellement date de 1930. Due à l'architecte Robert Toussaint, elle est caractérisé par sa structure en béton et son dôme cuivré. Ci-dessous, le même endroit en avril 2007 :
fetinne-monument gramme-eglise st-vincent_liege_2007.jpg

 

monument zenobe gramme-liege-debut XXe.jpgDans les années 1920 ▲ et en 2007 ▼

pont de fragnee-liege-2007.jpg

 

pont de fragnee-liege-reconstruction 1946.jpgLors de la reconstruction du pont de Fragnée dès 1946.

square zenobe gramme-liege fragnee-1937.jpgEn 1937 ▲ et dans les années 1960 ▼square zenobe gramme-pont de fragnee-liege-annees 1960.jpg

 
À la fin des années 1960, le site du monument Gramme subira une profonde modification à la suite de la jonction entre les quais Gloesener et Mativa, jonction qui nécessite le creusement d'un tunnel sous le monument et la construction d'un nouveau pont sur l'Ourthe. Ci-dessous, le chantier en 1968 :
chantier pont gramme-liege-1968.jpg

fetinne-liege-2007.jpgEn 2007.